Francais Introduction

Introduction

par
R. Thomas Buffenbarger
Président international de l’AIM

Notre monde connaît des changements plus rapides et plus profonds qu’ à tout autre moment de son histoire. La façon dont nous concevons et fabriquons les produits change. Le marché des produits et services change. Le nouveau marché mondial est en train de changer la façon dont les entreprises, les pays et des regroupements de pays abordent le commerce international.

Les travailleurs et les gestionnaires sont soumis à de nouvelles pressions imposées par la concurrence, et les changements se font sentir de plus en plus rapidement d’année en année. Aujourd’hui, aucune entreprise, aucun syndicat ou aucun employé même n’est à l’abri de ces pressions. Il n’y a, à toutes fins pratiques, aucune place où se cacher.

Bien sûr, nous avons des options parmi lesquelles nous pouvons choisir. Ce sont des voies, des chemins que nous pouvons choisir d’emprunter seuls ou ensemble.

Sur un des chemins, rien ne se passe. C’est d’ailleurs ce que plusieurs employeurs et syndicats ont choisi de faire : rien. Ils mènent leurs affaires de la même façon qu’ils l’ont toujours fait. La direction dirige et le syndicat s’efforce de faire appliquer la convention collective. La plupart du temps, la direction prend les décisions importantes concernant la conception et la production. Les travailleurs , ramassent leur fiche de travail, étudient les devis. En règle générale, la main d’oeuvre fait exactement ce que l’on attend d”elle ou ce qu”on lui dit de faire. Il s’agit du système qui prévaut partout en Amérique du Nord.

Toutefois, il y a un autre chemin que nous pouvons prendre ensemble et réussir. Le partenariat OTHR aborde la conception et la fabrication de produits ainsi que la fourniture de services selon une nouvelle approche. Il transforme la façon dont nous représentons nos intérêts individuels et collectifs, organisons nos méthodes de travail et, en dernière analyse, effectuons notre travail. Contrairement aux programmes qui reposaient sur le concept d’équipes et qui incitaient les travailleurs dans l’usine à participer bien que la direction maintenait le contrôle sur l’usine, dans le cadre d’une OTHR, les partenaires décident ensemble d”une stratégie pour assurer une stabilité à l’entreprise et la faire croître. En prenant les décisions ensemble, ils identifient conjointement les problèmes et leurs solutions et se partagent les responsabilités.

Je dois toutefois vous mettre en garde : le chemin des partenariats OTHR est pénible et lent, mais cela est tout à fait normal. Il est impossible d’emprunter la voie rapide pour s’y rendre. Et je vous y encourage, car c’est le bon chemin à prendre. Il est bordé de l’innovation et la créativité de tous et de chacun. Il repose sur l’exploitation optimale de nos forces et de notre créativité. La liberté de penser et d’improviser.

Cette approche s’est prouvée audacieuse et innovatrice, mais comporte des risques. Elle requiert que chaque membre du partenariat – des travailleurs horaires et salariés, de la main d’oeuvre et de la direction – change ses rôles et ses responsabilités. Elle requiert que les membres et les représentants du syndicat, de la direction et des autres employés salariés, bref tout le monde, modifient leur comportement.

En adoptant un partenariat OTHR, nos objectifs respectifs deviennent bénéfiques à l’autre partie: croissance de l’entreprise, qualité des emplois, amélioration des niveaux de vie et de meilleures occasions au sein d’une communauté qui exploite au maximum les talents et l’énergie de ses habitants ainsi que les nouvelles technologies qui sont mises au point. Le processus de partenariat OTHR mis en place par l’AIM vous permet d’atteindre ces objectifs ensemble.