Le comité de négociation des employés d’Aveos se prépare pour les négociations


Les membres du comité de négociation du district 140 se préparent pour les prochaines négociations avec Aveos à l’aide d’une simulation de négociation faisant partie du programme Negotiation Preparation for Bargaining Committees au centre de formation William W. Winpisinger.

Le district des transports 140 et les sections locales 714, 764, 1681 et 1751 qui y sont affiliées s’organisent pour leur première ronde de négociation avec Aveos Performance aéronautique. Les membres de l’AIM font l’entretien des cellules, des moteurs et des composants pour un large éventail de clients, dont Air Canada, en plus d’offrir de la formation technique.

Les membres de ce comité de négociation du district 140 se sont réunis au centre de formation William W. Winpisinger pour recevoir une formation, établir un plan de travail et mettre au point des stratégies de négociation en vue des prochaines rencontres avec la compagnie. Le programme de formation d’une semaine, intitulé Negotiation Preparation for Bargaining Committees, vise à préparer les membres à négocier une convention collective par la rédaction du libellé de convention collective, la présentation de propositions, l’analyse des forces de la compagnie et la mise au point d’une stratégie de négociation collective.

Cette formation atteint son point culminant avec la simulation d’une séance de négociation pendant laquelle les instructeurs jouent le rôle de négociateurs inflexibles de la partie patronale. Pour les membres du comité, cette simulation semble bien réelle,  a dit Chuck Atkinson, le président-directeur général du district 140. Le travail est ardu. À la fin de ce processus très réaliste, les membres savent mieux à quoi s’attendre durant les vraies négociations.

Il faut bien se préparer pour rencontrer la compagnie et présenter une offre à la table des négociations. Ceci est la deuxième fois que je fais le travail de simulation, a déclaré Benoît Lanctôt de la section locale 1751. La préparation est cruciale.

Le comité a mis au point un plan exhaustif et une stratégie détaillée pour ces négociations, a dit Margaret Robertson, aussi de la section locale 1751. Les membres nous ont communiqué les questions qui les tenaient le plus à cœur et nous sommes prêts à défendre leurs préoccupations avec fermeté.

La semaine a été très instructive, a dit Allan Marshall de la section locale 764. Je suis excité à l’idée de travailler avec le comité de négociation et de mettre à profit les connaissances apprises lors des négociations avec la compagnie.

Nos membres ont payé le prix des turbulences dans l’industrie du transport aérien pendant trop longtemps. Nos membres chez Aveos méritent d’être rémunérés à la hauteur de leur grande compétence et de leur engagement envers la sécurité aérienne. Ils ont besoin d’une sécurité d’emploi et d’une sécurité de retraite, a déclaré Dave Ritchie, le vice-président général de l’AIM pour le Canada. Le bureau canadien appuie pleinement les objectifs du comité de négociation et nous mettrons toutes les ressources dont nous disposons au service des membres du comité afin de les soutenir tout au long de ces négociations.